Adeline Stern : l'entrepreneure qui ne se voyait pas comme telle.

medias May 14, 2021

Déjà en difficulté avant la crise, les cinémas indépendants luttent pour leur survie. Entretien avec Adeline Stern, programmatrice de la Lanterne magique et propriétaire du cinéma Royal à Sainte-Croix, l’une des dernières salles indépendantes de Suisse romande.

Ma chronique à l'émission "Entrepreneurs" de La Télé Vaud-Fribourg

J'ai le grand honneur d'être chroniqueuse à l'émission "Entrepreneurs" de la Télé Vaud-Fribourg en compagnie de Nasrat Latif et de Sylvie Makela.
J'aborde de manière privilégiée des sujets liés à l'économie régénérative, durable et l'entrepreneuriat au féminin. 
Aujourd'hui, nous découvrons l'univers d'Adeline Stern, directrice du cinéma Le Royal à Sainte-Croix.  

Lorsque j’ai appelé Adeline Stern pour préparer l’émission, elle m’a d’emblée mise en garde « Oh mais moi, je ne suis pas entrepreneure parce que je n’accumule pas l’argent »

Voilà une projection sur l’entrepreneuriat qui m’intéresse beaucoup.

 

Car oui, souvent, l’entrepreneur accumule. Mais pas toujours de l’argent.

C’est tout un questionnement qui bouge beaucoup en ce moment autour du sens de l’entreprise.

Il faut être rentable certes, mais quels sont les autres extrants possibles ?

Et l’on se rend compte qu’une entreprise peut

  • générer du mieux vivre,
  • soutenir la réinsertion sociale,
  • être vecteur de formation,
  • contribuer à la transition écologique,
  • préserver un savoir-faire et même
  • régénérer les ressources naturelles.

Bref, devenir un acteur vertueux de la société bien au-delà du résultat financier.

 

Les acteurs de cette économie-là projettent la valeur au-delà de leur personne et comprennent que le meilleur moyen d’avoir une vie agréable, c’est de ré-investir dans son environnement.

On l’aura compris, votre dévolu s’est posé sur le septième art.

Dans un contexte où les films industriels de la grande distribution occupent l’espace, vous avez créé un havre de culture où l’on déguste un film comme on le ferait d’un repas gastronomique.

Dans votre bulle, vous préservez le cinéma de qualité grâce à une programmation pointue.

Selon vos mots « l’art ça fait du bien » et on en a besoin, particulièrement dans la période d’incertitude que nous traversons.

 

Donc je vous l’affirme Adeline, vous êtes bel et bien une entrepreneure.

Vous avez une boite qui tourne, des employés à qui vous versez des salaires. 

Votre monnaie à vous est d’une autre nature. Vous thésaurisez les relations de qualité dans un réseau que vous contribuez à garder vivant. Vous veillez à redistribuez l’accès à l’art, grâce notamment au ciné suspendu, un système qui permet d’offrir un ticket de cinéma à qui serait dans le besoin.

Vous êtes un repère et le Royal est un lieu rencontre incontournable pour les réalisateurs suisses.

 

Alors Adeline, je voulais vous exprimer ma reconnaissance et mon admiration pour cette œuvre d’une vie, pour cet entrepreneuriat d’un autre style. Original, Rebelle, un peu comme vous et oh combien essentiel.

Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.