Naomé Schenk : Entrepreneuriat inclusif

medias Sep 29, 2021

J'ai le grand honneur d'être chroniqueuse à l'émission "Entrepreneurs" de la Télé Vaud-Fribourg en compagnie de Nasrat Latif.
J'aborde de manière privilégiée des sujets liés à l'économie régénérative, durable et l'entrepreneuriat au féminin, l'entrepreneuriat inclusif.
Aujourd'hui, nous découvrons l'univers de Naomé Schenk, multi-entrepreneure en fauteuil.

 

Ces dix-quinze dernières années, l’entrepreneuriat est passé d’un statut économique minoritaire à un phénomène de mode qui a vu pulluler les start-up.

Aujourd’hui on parle même d’une « culture entrepreneuriale », portée par des créateurs qui réinventent sans cesse les codes sociétaux.

 Bien sûr, l’accès à internet est au cœur de cette émergence.

Il a permis de démocratiser l’entrepreneuriat et il n’est plus rare de voir des salariés mener ce qu’ils appellent un « side projects » entrepreneurial sur leur temps libre.

Cette ouverture a aussi permis l’accès à l’entrepreneuriat à des personnes qui en étaient autrefois tenues à l’écart. 

Les mamans entrepreneurs, sujet que je connais bien, et leur pendant masculin. les pap-preneurs ou dadpreneurs. 

On voit aussi de plus en plus de seniorpreneurs, ces préretraités qui se construisent un pont sur mesure entre la fin de leur activité salariée et un début de retraite active. 

Et bien sûr, les handipreneurs. Ceux qui inventent une activité qui épouse parfaitement les contours de leur différence.

Notre invitée Naomé vit une maladie invalidante.

Elle aurait pu le voir comme une affliction, une malédiction et s’y soumettre mais elle a préféré y mettre de la valeur.

Transformer cette vulnérabilité en force.

Car à bien y regarder, une maladie, c’est une invitation à devenir exigeant.

Exigeant sur la qualité de son temps. Pas question de procrastination, on va droit au but.

Exigeant aussi sur les sujets qui nous occupent. Naomé ne fait que ce qu’elle aime.

Et puisque c’est le luxe qui a sa préférence, elle n’y va pas par quatre chemins. Depuis les coffrets pour des moments de de self care. Aux des gourdes ciselées comme des joyaux. En passant par des tee-shirts d’artistes en série limitée

Sur ce dernier projet, by Naomé l’intégralité des bénéfices est redistribuée à des associations caritatives.

Cette marque raconte le partage, la notion de redistribuer les cartes avec une intention : celle d’intégrer son activité économique à un spectre plus large.

Et puisque le dénominateur commun à cette multiplicité de projets est le luxe, Naomé s’oriente désormais vers la finance et la création d’un fonds d’investissement thématisé sur le luxe helvétique. Le tout soutenu par la ligne éditoriale du Swiss Luxury Magazine

On le voit ce ne sont pas les idées qui manquent et le foisonnement de projets questionne leur viabilité.

Je me réjouis que vous nous racontiez Naomé, comment vous faites pour tout concilier.

Enfin et non des moindres, êtes-vous consciente d’être un modèle pour d’autres personnes en situation de maladie ?

Est-ce que vous avez la sensation d’être inspirante et qu’est-ce que ça suscite ?

 

Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.