L’importance de la nuance

4 talents Apr 02, 2017

Mi- papillon , mi- abeille  ou ¾  araignée  ¼  fourmi … Et si je n'aime pas ces étiquettes trop restrictives ? Et si je me reconnais dans tous ? Les insectes sont des supports, des métaphores et non une vérité.

Je suis en train de travailler sur un  test , que je proposerai en ligne prochainement (quand il sera tout à fait au point) pour que chacun puisse identifier son talent naturel. En faisant passer les premiers essais dans mon entourage, il y a eu plusieurs types de réactions. Souvent c'était un « ben oui évidemment », dans certains cas, c'était moins net et plus surprenant encore, le résultat suscitait parfois de la tristesse.

« J’aurais tellement voulu être un papillon mais je suis une fourmi. Je trouve que c’est banal, je suis déçue. »

Il n’y a pas de hiérarchie de valeur entre les différents types de talents, tous sont indispensables à une société équilibrée (les indiens décrivent très bien la nécessité des 4 archétypes : le guerrier, le sage, le chamane et le guérisseur pour équilibrer un groupe). Mais selon l’époque, le lieu de vie, le contexte de travail, il se peut qu’un talent soit plus valorisé qu’un autre. Dans l’administration, les fourmis et les araignées sont très appréciées. A l’inverse, les papillons sont en vogue dans les milieux innovants comme la Silicone Valley. Comme souvent, on voudrait avoir / être ce que l’on a ou que l’on n’est pas. Quand j’étais petite je voulais être blonde aux yeux bleus avec des cheveux bouclés, j’aurais tellement aimé être plus scolaire pour faire plaisir à mes parents mais voilà, je suis brune aux cheveux plats et je suis papillon…. Et c’est peut-être bien comme ça.

L’identification du talent naturel n’est pas un diagnostic, ce sont des questions qui vous amènent à réfléchir sur vous-même, à mieux vous connaître pour avancer. En décrivant un ensemble de compétences transversales spontanées, il recense des choses que l’on sait faire sur l’ensemble de sa vie, les comportements-types qui émergent face à l’inconnu ou qui ressortent dans la routine. Quand on est submergé, on revient à sa base, à son talent naturel pour s’y ressourcer.

Bien évidemment, ces compétences spontanées sont complétées de compétences acquises. C'est d'ailleurs tout l'intérêt de la démarche : développer son profil en élargissant peu à peu sa zone de confort, mettre en œuvre l'énergie requise pour combler l'écart d'adaptation en s'appuyant sur ce qui est spontanée. Le talent naturel désigne un profil dominant mais n'enferme pas, bien au contraire.

Ce qu'il est important de comprendre aussi c'est que les talents ne disent rien du sens que vous leur donnez, de votre « pourquoi », de vos valeurs. J'en parlerai dans un prochain billet.

Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.