Rebondir après un licenciement : le parcours de Sylvie Bouverat

let it be témoignage Dec 03, 2020

 C'est en février 2020 que Sylvie Bouverat, spécialiste en assurances sociales, se fait licencier. Après vingt-et-un ans dans la même entreprise, c'est un coup dur, elle confie avoir été « sous le choc ». Fort heureusement, cette quinquagénaire foisonnante d'idées avait déjà posé les bases d'une bonne réflexion : « j'ai commencé à me poser des questions sur le sens que je voulais donner à ma vie et à ma carrière ». Elle avait ainsi, en parallèle de son travail, décidé d'effectuer  une formation de coaching ICF et de maître PNL . « Je suis tombée dans la marmite de la PNL avec Trina Mohn de Graine d'éveil. Elle m'a transmis sa passion et à mon tour j'ai envie de transmettre ce que j'ai appris aux enfants et aux adolescents ».

Créer son entreprise : un bon moyen de rebondir après un licenciement

Avant de commencer  la formation « Let it Be » , Sylvie se sentait indécise : « j'étais figée dans ma peur de l'inconnu ». Et bien qu'elle ne s'imaginait pas être indépendante au départ, elle a été  séduite par l'approche de Katell . C'est en lisant le livre de Katell: «  Manuel d'abondance à l'usage des jardiniers de la Vie  » qu'elle a commencé à y voir plus clair, mais il lui a fallu un certain temps avant de pouvoir se mettre en action. « j'ai compris quelles étaient les faiblesses et les forces de mon profil de papillon en lisant ce livre ». La force du papillon est la créativité .

Respecter son rythme après un licenciement

Lorsque la formation a commencé, Sylvie était alors en pleine phase de reconstruction. Elle s'est sentie stressée: « je me comparais aux personnes qui avaient déjà bien avancé dans leur projet ». Mais elle a aussi su écouter  le précieux conseil de Katell :  «  c'est important de respecter son rythme  » et a ainsi pu lâcher prize :  « je continue la formation sans me mettre la pression ».

Reprendre ses forces et rebondir après un licenciement

A la fin de la formation «  Let it Be  », les pièces du puzzle sont assemblées comme par magie. Sylvie a ainsi pu mettre en application ce qu'elle avait appris pendant la formation. Elle a changé le texte de son site internet et a commencé à réfléchir plus précisément aux solutions qu'elle souhaitait apporter à ses clients. Le déclic qui semble avoir eu un impact  le plus profond a eu lieu suite aux mots de Katell en fin de formation: «  on a besoin de toi ». « Moi qui à la base n'osais pas me mettre en avant, j'ai commencé à me rendre visible ». Sylvie s'est mise à contacter tous les pédiatres de Berne pour se présenter, elle a également pu mettre un flyer de présentation sur le site du fitness où elle pratique le TRX et le yoga, puis a été interviewée par l'association « benevol Bern ». Sylvie  travaille bénévolement  pour une association en tant que coach pour des jeunes en recherche d'une place d'apprentissage.

Formation Que ce soit

 

«Let it Be» permet de créer des liens

Durant la formation, Sylvie a rencontré des personnes formidables :

« j'ai trouvé que l'entraide avec les autres participants a très bien fonctionné, on s'est soutenus et encouragés ». 

Aujourd'hui, Sylvie récolte  les premiers fruits de graines semées  et plus rien ne semble l'arrêter.

Informations

Rebondir licenciement
Si vous souhaitez prendre contact avec Sylvie Bouverat, voici son site : 

sybocoaching.ch

Elle consulte en français et en allemand 🙂

Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.