Sofia de Meyer et les jus écoresponsables Opaline

medias Nov 25, 2020

Je suis chroniqueuse à l'émission "Entrepreneurs" de la Télé Vaud-Fribourg et j'y aborde de manière privilégiée des sujets liés à l'économie régénérative, durable et l'entrepreneuriat au féminin.

Aujourd'hui, nous rencontrons Sofia de Meyer, fondatrice de la marque Opaline. Un modèle d'affaire disruptif et régénératif. 

Certains de nos téléspectateurs se souviennent peut-être de cette publicité des années nonante qui disait

« Papa, c’est quoi cette bouteille de lait ? »

Aujourd’hui, nous allons poser la question.

« Sofia, c’est quoi cette bouteille de jus ? »

et découvrir que derrière un produit se tient tout un écosystème de valeurs, d’audace et d’intention. À mes yeux, une petite révolution.

 

Selon Wikipédia, la littérature financière et la plupart des écoles de commerce, la finalité d’une entreprise, c’est de générer un profit.

Certains se sont pris au jeu au point que le législateur soit sollicité pour les rappeler à leurs obligations éthiques.

Si nous avons la chance de vivre dans un pays ou le système permet de telles initiatives.

La démarche reste néanmoins lente.

Trop lente face aux défis qui nous attendent.

 

Sans compter que faire moins mal ce n’est pas encore faire bien.
Mais les choses changent.

Depuis plusieurs années, des pionniers voient l’entreprise comme un outil qui peut devenir vertueux si on l’adosse à des valeurs humanistes et écologiques.

C’est le concept de l’économie régénérative.

L’entreprise génère du profit, tout en restaurant les ressources naturelles et une certaine forme de bonheur.

 

Dans cette bouteille de jus, il y a des déchets (des fruits moches) auxquels on a redonné de la valeur.

Il y a des agriculteurs rémunérés, une chaîne de production à l’énergie solaire.

Il y a une fondation qui réhabilite des terres agricoles pour en faire des vergers communautaires.

Dans cette bouteille de jus, il y a des perspectives joyeuses et créatives, un modèle inspirant, de l’innovation sociale, de la solidarité.

Dans cette bouteille de jus, il y a un parti pris envers une économie responsable.

En fait, dans cette bouteille de jus, il y a un bulletin de vote.

 

Personnellement, je me sens soulagée d’apprendre que de telles entreprises existent et prospèrent. Une économie agile et engagée sera un levier décisif de notre transition économique, écologique et sociétale.

 

Dans les urnes et dans nos assiettes, votons !

Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.